mardi, juin 17, 2008

Le livre blanc

Je vais citer un article que j'ai lu ici :

A priori ce livre blanc etablit un peu les grandes lignes du devenir de l'armee francaise, ces objectifs (souvent implicites), et sa relation avec les autres armees et alliances du monde.

Voici ce qu'ecrit le journaliste Vincent Jauvert, grand reporter au Nouvel Observateur:

Comme un certain nombre de mes confrères, j'ai, depuis vendredi dernier, une copie d'un document classé "confidentiel défense" qui présente l'essentiel du Livre blanc sur la défense.

Il ne devait pas être rendu public avant ce soir minuit.

Mais, comme des agences sont passées outre cette requête, l'Elysée a levé l'embargo à 15 heures.

Depuis, nombre d'articles décrivent les éléments principaux de ce Livre blanc: réduction des forces, importance accrue accordée au renseignement, au spatial, aux sous-marins, création d'un Conseil de Sécurité...

En lisant de près le document, j'ai découvert quelques points qui me semblent très importants et qui n'ont pas encore été soulignés et en particulier les scénarios d'emploi des forces civilo-militaires.

Voic les six cas dans lesquels la Commission prévoit une utilisation des moyens de la Défense nationale:

1/Attaques informatiques majeures. Celles-ci sont considérées comme presqu'inéluctables dans les années à venir, y compris en provenance d'acteurs étatiques.

2/Conflits pouvant impliquer l'Alliance atlantique.

"Une invasion déclenchant les mécanisme de solidarité de l'Alliance paraît peu probable dans les 15 années à venir. En revanche, dans le cadre d'une affirmation de puissance ou d'intérêts, des pays riverains ou à portée de membres de l'Alliance peuvent être tentés de tester les limites de la solidarité en adoptant des modes de confrontation indirecte: déstabilisation régionale, attaque ponctuelle, menace d'emploi de missiles, campagne terroriste... Quel qu'en soit l'auteur, le risque d'une action limitée débouchant sur une erreur de calcul stratégique impliquant l'Alliance ne peut être négligé."

Il me semble que les pays susceptibles de vouloir tester la solidarité au sein de l'Otan sont principalement l'Iran et la Russie.

3/ Pandémies massives à forte létalité. "Sur les 15 ans à venir, l'apparition d'une pandémie est plausible."

4/ Catastrophes naturelles ou technologiques de très grande ampleur. "La récurrence d'événements majeurs et de gravité croissante s'est confirmée ces dernières années. La conjonction d'un accident technologique majeur avec une catastrophe naturelle devient plus probable."

5/Crises possibles dans un DOM. Le principal lieu visé serait le centre spatial de Kourou. En outre, la commission a identifié un risque lié aux flux migratoires à Mayotte, en Guyane et en Guadeloupe.

6/ Engagement de la France dans un conflit régional majeur.

" Dans un tel scénario, la décision d'engagement de la France résulterait d'une atteinte directe à des intérêts stratégiques et serait conçue d'emblée dans un cadre multinational. Ce scénario est déterminant pour définir le volume et les capacités d'action des armées."

"Ce scénario ne conduirait pas forcément à une opération massive, unique, mais pourrait se développer en un ensemble d'opérations très diversifiées (de l'évacuation des ressortissants à l'opération de paix en passant par toute la gamme des opérations spéciales ou des frappes ciblées) contribuant à l'action majeure ou la couvrant. Il pourrait nécessiter la sécurisation du trafic maritime dans des zones sensibles (détroits en particulier)".

Ce dernier point fait évidemment penser à l'éventualité d'une guerre multinationale contre l'Iran.

Il est à noter, enfin, que le Livre blanc préconise que les clauses ou conventions relatives aux possibilités d'intervention de la France en vue du maintien de l'ordre intérieur dans certains pays, comme la Côte d'Ivoire, le Gabon et le Togo, soient abrogées.


Reaction de certain lecteur:




Ces rédacteurs ont décidément le sens de la litote.
Surtout le point 6.

Mais qu'appellent-ils donc "une opération massive, unique" ?
Qu'appellent-ils donc "l'action majeure", 'couverte' par l'évacuation des ressortissants ou l'opération de paix ?

On notera qu'ils se sont bien gardés, sur ce chapitre, de juger l'hypothèse 'peu vraisemblable avant 15 ans'

Ranger sous la rubrique conflit 'régional' une attaque 'massive' comme si elle avait la moindre chance de ne pas dégénérer en conflit mondial relève de l'imposture pure et simple.

Publier une telle abomination sous l'intitulé 'livre blanc' comme s'il n'était question que de réguler les transports en ile de france en dit long sur la mentalité qui sous-tend ces préparatifs, et sa propension à conditionner l'opinion publique pour rendre l'hypothèse inodore, acceptable.

Tout cela est à vomir, ni plus, ni moins. Il est à souhaiter que les élus de la Nation sauront s'élever avec une majorité écrasante contre un tel texte.

Mais on peut parier que la manipulation de l'opinion prendra plutôt la forme de la compréhension populaire accordée spontanément à tous ces hommes de devoir alarmés par le risque de chômage des 50 000 'pertes d'emploi' annoncées...

.. Comme si cette annonce-là avait la moindre chance d'être confirmée une fois qu'un conflit 'régional' de ce calibre-là aura eu lieu !

Quel incroyable détournement de solidarité ! Quelle escroquerie intellectuelle ! Quel dévoiement moral !


et bien d'autre reactions... et vous vous en pensez quoi ?

Libellés :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil